Victor Hugo, Pauca Meae, « Demain dès l’aube… » Poésie/quête de sens/Moyen-Âge à nos jours Introduction : Poète, dramaturge et romancier du 19ème siècle, chef de figure du romantisme, Victor Hugo publie les Contemplations dont Pauca Meae est le quatrième livre du recueil. Bonjour a tous, voila, ma prof de Français nous a donné un commentaire littéraire à faire sur les 6 premières strophes d'"A Villequier" extrait de Pauca meae. Elle nous a donné l'intro à compléter par la problématique qui est ici : Montrer que Victor Hugo a fait le deuil de sa fille. A Villequier constitue le sommet de Pauca meae et du drame humain des contemplations. Maintenant que Paris, ses pavés et ses marbres, À Villequier – L’enregistrement. Je vous invite à écouter À Villequier, un poème de la partie Pauca meae, des Contemplations, de Victor Hugo. Analyse Le poème tutoie un interlocuteur restant inconnu, pour lui raconter, à la première personne et au futur, de quelle manière il va partir le lendemain dès l’aube et, sans jamais se laisser distraire par son environnement, marcher à travers la campagne pour le rejoindre. A Villequier; Crépuscule; Contexte. Recueil de 158 poèmes rassemblés en 6 livres que Victor Hugo a publié en 1856. La plupart de ces poèmes ont été écrits entre 1846 et 1855 . Mais les poèmes les plus anciens de ce recueil datent de 1834. Pauca Meae est un court poème chargé en émotions. Par le jeu d'oppositions, Hugo semble vouloir montrer le chemin à sa fille. Toutefois, sa tristesse n'est pas absente de ce texte. A travers cet hommage du père à sa fille, c'est un hommage général. L'emploi de pronoms permet l'identification. Il … Léopoldine est enterrée à Villequier, près de l’endroit où elle s ’est ... 6. Résumé du document. Victor Hugo décide d'écrire Les Contemplations en hommage à sa fille disparue, Léopoldine. Le Livre Quatrième de ce recueil se nomme "Pauca Meae" (en latin : « tout ce qu'il reste de ma fille ») ; il est consacré au thème du deuil et de la mort. Le livre IV des Contemplations, Pauca meae , expose les sentiments éprouvés par Victor Hugo après la mort de sa fille Léopoldine. Les textes sont regroupés par thèmes et selon une progression logique : d’abord le désespoir, puis Pauca Meae Le 4 septembre 1843, à dix-neuf ans, Léopoldine Hugo, la fille adorée du grand poète, se noie accidentellement dans la Seine, à Villequier. De cette tragédie naîtront Les Contemplations, au centre desquelles Hugo place « Pauca Meae » (« Quelques vers pour ma fille »), journal d'un impossible deuil. Entre Villequier et Caudebec, un des plus beaux kilomètres de France, le paysage est idyllique avec les eaux tranquilles du fleuve qui, dans une large courbe, reflètent des ciels pommelés à souhait, typiques des ciels normands, épousant de l’autre côté de la route le rythme des falaises. 5. Léopoldine est enterrée à Villequier, près de l’endroit où elle s’est noyée, où les Vacquerie possédaient une maison. 6. Dans « Pauca meæ », le poète passe de la révolte face à la mort à un apaisement et une certaine acceptation. 7. Le livre IV des Contemplations, « Pauca meae » se situe au centre de cette œuvre. Court commentaire composé sur Pauca Meae de Victor Hugo (15 février 1843). Notre analyse de Pauca Meae de Victor Hugo (qu'il a écrit à l'intention de sa fille), a été rédigé par un professeur de français. Pauca meae expose les sentiments du poète après la mort de sa fille Léopoldine décédée tragiquement dans une noyade. Les poèmes s'organisent autour de différentes thématiques, le désespoir, la nostalgie, la réflexion et la méditation sur la mort puis l'acceptation et l'espoir d'une vie après la mort. Pauca meae est en effet une reconstruction artificielle qui commence par l’évocation de souvenirs attendris de l’enfance de Léopoldine, se poursuit par l’abattement devant la mort et se termine par une consolation religieuse avec les figures positives qui achèvent les derniers poèmes de la partie : Mors (« Tout était à ses pieds deuil, épouvante et nuit. Le livre IV des Contemplations, Pauca meae, expose les sentiments éprouvés par Victor Hugo après la mort de sa fille Léopoldine.Les textes sont regroupés par thèmes et selon une progression logique : d’abord le désespoir, puis la nostalgie, la méditation sur la mort, enfin l’acceptation et l’espoir d’une vie après la mort. Livre IV (17 poèmes) Pauca meae (Quelques vers pour ma fille). C'est le livre du deuil. Le 4 septembre 1843, Léopoldine et son mari, (Charles Vacquerie), se noient dans la Seine à Villequier. Hugo médite sur cet abîme qui sépare hier d'aujourd'hui. Pauca meae expose les sentiments du poète après la mort de sa fille Léopoldine décédée tragiquement dans une noyade. Les poèmes s'organisent autour de différentes thématiques, le désespoir, la nostalgie, la réflexion et la méditation sur la mort puis l'acceptation et l'espoir d'une vie après la mort. Il s’agit du Poème XVI du livre quatrième, Pauca meae, des Contemplations de Victor Hugo. Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, Je partirai. Pauca meae expose les sentiments du poète après la mort de sa fille Léopoldine décédée tragiquement dans une noyade. Les poèmes s'organisent autour de différentes thématiques, le désespoir, la nostalgie, la réflexion et la méditation sur la mort puis l'acceptation et l'espoir d'une vie après la mort. Les Contemplations (1856), IV, Pauca meae, 15, A Villequier. - Référence citations - 1 citations. Le dictionnaire des citations. 153 000 citations célèbres proverbes et dictons. Dicocitations est un partenaire du Monde. Chaque citation exprime les opinions de son auteur et ne saurait engager Dicocitations ou Le Monde. séance 2: A partir d'une présentation du mythe d'Orphée et d'une lecture de la préface des Contemplations ainsi que d'une recherche lexicale sur le nom "contemplation", mise en place d'une problématique d'approche de l'oeuvre Pauca Meae et lancement des critères de la lecture d'ensemble. Les contemplations – Livre quatrième : Pauca meae; Collection Bouquins, Robert Laffont, Œuvres complètes de Victor Hugo – Poésie II, p 396. 15 février 1843 – L’enregistrement. Je vous invite à écouter 15 février 1843, un court poème des Contemplations, Pauca meae, de Victor Hugo. Profondeur de l’émotion dans « Pauca meae », livre consacré à la mort de Léopoldine (« À Villequier »). Livre IV (17 poèmes) Pauca meae (Quelques vers pour ma fille). C'est le livre du deuil. C'est le livre du deuil. Le 4 septembre 1843, Léopoldine et son mari, (Charles Vacquerie), se noient dans la Seine à Villequier. Pauca meae sont avant tout des poèmes de la souffrance : il est question de douleurs dans neuf poèmes des dix-sept composant Pauca meae. Hugo montre aussi clairement son refus de la mort et ne cesse d’interroger Dieu quant au sens du décès de Léopoldine. Hugo, Pauca Meae Je parlais dans le livre 4 Je t'envoie mon 2 eme paragraphe 2- malgré le poids du deuil est le sentiment de tristesse qu'il l'accable il ne peut résister à … Il s’agit du Poème XVI du livre quatrième, Pauca meae, des Contemplations de Victor Hugo.